Votre langue:
7-495-225-5012 RUSSIE

Activité des visiteurs

Les nouveaux trains Hyundai génère de la frustration chez les ukrainiens mais pas de confort

L’arrivée ce mois-ci de nouveaux trains à grande vitesse sud-coréens chez les chemins de fer ukrainiens avait été annoncée comme une grande amélioration en matière de transport. Elle a toutefois également généré de la frustration et de la colère en raison de ses prix élevés ainsi que des plaintes liées à un service de mauvaise qualité. Les modifications apportées aux horaires de trains pour faciliter le trajet des fans de l’Euro 2012 a déçu de nombreux ukrainiens qui comptaient sur ses trains pour se déplacer.
Pendant que les résidents se plaignent de la suppression de 25% des trains de nuit qui circulaient auparavant, les fans étrangers rencontrent des difficultés pour réserver leurs billets sur les nouveaux trains Hyundai, qui sont également plus chers. Les billets étaient encore indisponibles trois semaines avant le championnat et le service de réservation en ligne des billets semblait parfois fonctionner en mode d’essai.

Jens Nielsen, un supporter danois qui prévoit de voyager en train de Cracovie à Lviv, et ses amis ont du mal à obtenir des informations sur les transports en Ukraine. Jens indique que des horaires ont fait leur apparition le 23 mai mais que le système ne fonctionne pas dans son intégralité puisque si ce dernier autorise l’achat du billet aller d’Ukraine jusqu’en Pologne, il ne permet pas l’achat du billet retour.

Les difficultés rencontrées par Jens semblent être dues à un remaniement des horaires de train qui aurait eu lieu lorsque la compagnie de chemins de fer ukrainienne, Ukrzaliznytsia, a mis les nouveaux trains Hyundai importés de Corée du Sud en service.

Trois de ces trains circulent déjà depuis le 27 mai. Deux d’entre eux relient Kiev et Lviv, villes organisatrices de l’Euro 2012 tandis que le dernier circule entre Kiev et Kharkiv. Trois trains supplémentaires devraient circuler sur le réseau ferroviaire cette année. Un train devrait relier Kiev et Donetsk en juin tandis que les trains Hyundai devraient relier Kiev à Odessa et Dnipropetrovsk.

En lançant de nouveaux trains plus rapides et plus confortables qui coûtent plus du double du prix des trains moins récents, les autorités ont soulevé la colère des ukrainiens : les anciens trains, dont le coût était inférieur, ont été supprimés. C’est le cas des célèbres trains 91/92 qui reliaient Kiev et Lviv.

Les horaires des trains 91/92 ont en effet été modifiés : le voyage dure désormais sept heures de plus, c’est-à-dire deux fois plus qu’auparavant. Ils partent à cinq heures du matin au lieu de tard le soir : le trajet devient donc plus difficile et plus cher pour les personnes qui travaillent à Kiev et qui souhaiteraient visiter Lviv pour le week-end.

Les billets de 2ème classe des nouveaux trains à grande vitesse à destination de Lviv, qui partent le soir, coûtent 224 UAV, soit le triple du prix précédent. Les ukrainiens effectuant des allers-retours entre Kiev et d’autres villes rencontrent des problèmes similaires.

Les représentant ukrainiens ont fait face à une vague de critiques ces derniers jours en raison de ces changements et ont du mal à expliquer ces derniers.

Borys Kolesnikov, le ministre des infrastructures ukrainien, a nié tout lien entre la suppression des trains de nuit et l’entrée en circulation des trains Hyundai.

Ukrazliznytsia a mis en avant un sondage indiquant que presque la moitié des ukrainiens préfèrent payer plus pour des trains rapides que pour l’ancien service de nuit proposé. Le sondage indique également que plus de 1 000 billets ont été vendus pour les nouveaux trains à grande vitesse par le biais du nouveau système en ligne le premier jour de vente, c’est-à-dire le 21 mai ou une semaine avant la mise en service des nouveaux trains.


Ukrzaliznystia a également affirmé que le prix des billets des nouveaux trains à grande vitesse était trois fois moins cher que ceux proposés par sa voisine la Russie pour les mêmes services.

 

-par Olga Rudenko (www.kyivpost.com)